Quel accès au web pour les mobiles ?

Depuis l'arrivée du haut débit dans nos foyers, de nouveaux comportements ont émergé, en particulier le besoin d'être toujours connecté. Les raisons qui expliquent cette forme d'addiction sont propres à chacun : certains souhaitent pouvoir consulter en permanences leurs mails, d'autres se connecter à Facebook si le cours est un peu trop ennuyeux, quelques uns ne peuvent s'empêcher de regarder les dernières ventes privées en attendant le bus, ou tout simplement surfent sur internet à la moindre occasion.

Smartphone

Car si au départ nos téléphones portables restaient sagement limités à la transmission de conversations ou de SMS, l'iPhone, avec son large écran tactile a révolutionné l'utilisation des mobiles et de ce fait le marché. En particulier, les nouvelles interfaces (sur le net ou sous formes d'applications) ont permis aux utilisateurs d'accéder facilement au web. Une des conséquences majeures de cette évolution fut que pour répondre à cette nouvelle demande les opérateurs ont fait évoluer leurs réseaux afin d'offrir des débits toujours plus performants.

Résumé des normes aujourd'hui disparues ou en voie de disparition

Mais avant d'aborder les technologies actuelles, qu'en était-il autrefois ? Saviez-vous qu'avant la 3G et l'EDGE, existaient la 2G, la 1G, et même la 0G ? Si la 2G parle à la plupart d'entre vous, ses prédécesseurs vous seront probablement inconnus. Et pour cause, ils n'ont jamais étés déployés à grande échelle en Europe.

Il n'en va pas de même de la 2G, ou GSM (Global System for Mobile communication) qui a connu un succès sans commune mesure avec celui de ses prédécesseurs, en particulier car elle permettait, outre une meilleure qualité sonore, de crypter les conversations. Mais avec ses 9,6 Kbits/s de débits théorique, accéder à internet n'était pas envisageable.

Ceci commença à changer avec son évolution, la 2.5 G, connue aussi sous l'appellation GPRS qui permettait d'atteindre un débit maximal de 171 Kbits/s. Il aura cependant fallu attendre l'EDGE afin de pouvoir véritablement profiter de débits suffisants pour permettre une navigation sur internet depuis les téléphones portables.

Les normes actuelles

L'EDGE (ou 2,75G)

Débit théorique : 384 Kbits/s

Pratique pour lire ses mails ou visiter des pages web légères, l'EDGE prohibe cependant toute utilisation intensive, telle que regarder des vidéos, afficher des sites lourds, etc. Longtemps préférée à la 3G, car moins coûteuse à déployer, elle est peu à peu abandonnée par les opérateurs.

La 3G (ou UMTS)

Débit théorique : 2 Mbits/s

Lancée depuis quelques années, ce n'est que récemment qu'elle s'est massivement imposée, grâce notamment à l'arrivée d'offres incluant un forfait Data. Bien qu'en conditions optimales il soit possible d'obtenir des débits pouvant aller jusqu'à 2 Mbits/s, force est de constater qu'en conditions réelles, ses performances sont bien en deçà du Mbits/s.

La 3G+ (ou HSPA)

Débit théorique : 14,4 Mbits/s

Evolution de la 3G, l'HSPA permet d'obtenir des débits bien supérieurs qui peuvent, dans les meilleurs cas, atteindre les 14 Mbits/s. Toutefois, fin 2011, une enquête réalisée par l'ARCEP dans les 12 plus grandes agglomérations françaises révélait que le débit moyen de téléchargement dépassait à peine les 2,4 Mbits/s, tous opérateurs confondus. Bien qu'il y ait du mieux depuis, on est encore très loin des performances annoncées par les opérateurs de téléphonie mobile.

Les technologies à venir

Le H+

Débit théorique : 84 Mbits/s en download, 23 Mbits/s en upload. Les opérateurs promettent le plus souvent 42 Mbits/s en téléchargement.

Lui aussi évolution de la norme 3G+, le H+ a pour objectif de faire le lien entre la 3G+ et la 4G. Cette technologie signe l'arrivée du très haut débit sur nos mobiles. Son principe est de doubler la bande passante de la 3G en utilisant simultanément deux fréquences adjacentes.

Le déploiement du H+ n'est plus tout à fait au stade expérimental. Dans les grandes villes comme Lyon, Marseille, Paris il est déjà possible d'en disposer. Difficile cependant d'évaluer l'avenir de ce protocole, qui nécessite des appareils compatibles (et ils sont encore peu nombreux sur le marché), et qui fait son entrée sur le marché peu de temps avant la 4G.

La 4G LTE

Débit théorique : 100 Mbits/s

Dernière-née des standards de téléphonie mobile, la 4G constitue le pendant de la fibre optique appelée à supplanter l'ADSL dans le haut débit « terrestre ». Contrairement aux précédentes normes, les communications de types "voix" ne seront plus acheminées par un réseau commuté, mais par VoIP (voix sur IP).

Sa commercialisation en France est prévue pour le début 2013, à l'exception de SFR qui la proposera avant ce terme à Lyon et à Montpellier. Nul doute cependant que le nombre d'agglomérations qui disposeront de la 4G ne tardera pas à augmenter tant la demande est forte.

Conclusion

Si le déploiement de la 4G est suffisamment rapide, et si le retard pris par la fibre optique tarde à se résorber, on peut envisager que le Très Haut Débit rassemble dans les années à venir plus d'utilisateurs mobiles que fixes. Il est d'ores et déjà certain aussi, que comme pour l'ADSL et plus encore pour la fibre, les utilisateurs habitant dans des zones densément peuplées seront largement favorisés et pourront profiter bien avant les autres de tels débits.

Rappelons néanmoins qu'à l'heure actuelle, la fibre optique, qui permet en théorie d'atteindre 100 Mbits/s dépasse rarement 40 Mbits/s. Il est probable que cette situation se retrouve aussi dans l'internet mobile, comme ce fut le cas pour les générations, EDGE, 3G et 3G+ précédentes dont les débits restaient bien inférieurs à leurs maximums théoriques. Pour lutter contre cette tendance l'ARCEP a d'ores et déjà prévenu que les opérateurs devront fournir un débit d'au moins 60 Mbits/s pour employer l'appellation 4G.

Tester sa ligne

Testez l'éligibilité de votre ligne. Grâce à ce test adsl, vous pouvez savoir quelles sont les offres FAI auxquelles vous pouvez souscrire.

Forfaits mobile

Comparer les offres de téléphonie mobile

Retrouvez toutes les offres de téléphonie mobile

Resilier son contrat ADSL

Lettre resiliation

Générez votre lettre de résiliation personnalisée

Abonnement ADSL

Comparer les offres des fournisseurs d'accès

Retrouvez toutes les offres ADSL détaillées dans notre comparatif

Des questions ?

Abonnez-vous

Besoin d'un conseil pour choisir votre opérateur ? Nos conseillers spécialisés en ADSL sont là pour vous aider.

Suivez-nous

Devenez fan de DSLvalley sur Facebook   Suivez DSLvalley sur Twitter